Quel micro pour vos podcasts et autres streamings?

Devant une offre toujours plus prolifique, il est bien difficile de trouver le microphone qu’il vous faut. Pour voir aider à y voir plus clair, voici un petit comparatif sur une sélection de onze dynamiques.

Le podcast et le strea­ming, nouveaux El Dora­dos des médias audio, ont le vent en poupe depuis quelques années. Et s’ils peuvent se présen­ter sous diffé­rentes formes, ces deux nouveaux supports possèdent un atout de taille : ils sont basés prin­ci­pa­le­ment et essen­tiel­le­ment sur la voix. Ainsi, pas besoin d’un arse­nal gigan­tesque en maté­riel ni d’une débauche de moyens finan­ciers. Un simple micro suffira ample­ment à l’en­re­gis­tre­ment de vos émis­sions. Il en sera même votre pièce maitresse.

Le podcast et le strea­ming, nouveaux El Dora­dos des médias audio, ont le vent en poupe depuis quelques années. Et s’ils peuvent se présen­ter sous diffé­rentes formes, ces deux nouveaux supports possèdent un atout de taille : ils sont basés prin­ci­pa­le­ment et essen­tiel­le­ment sur la voix. Ainsi, pas besoin d’un arse­nal gigan­tesque en maté­riel ni d’une débauche de moyens finan­ciers. Un simple micro suffira ample­ment à l’en­re­gis­tre­ment de vos émis­sions. Il en sera même votre pièce maitresse.

Mais pourquoi unique­ment des dyna­miques ?

La ques­tion mérite d’être posée. En effet, pourquoi aucun statique ou autre micro à lampes ? Les raisons en sont multiples.

Tout d’abord, pour une ques­tion d’acous­tique. Rares sont les podcasts ou les vidéos de strea­ming enre­gis­trés en studio. Bien au contraire. Nombre d’entre eux sont réali­sés « à la maison » ou dans un bureau avec une acous­tique assez variable et souvent non travaillée. Les micros statiques (ou à lampes) sont des micro­phones au rendu splen­dide mais à la sensi­bi­lité très grande. Utili­sés dans de telles condi­tions, ils risquent (quoiqu’ils subli­me­ront effec­ti­ve­ment votre voix) de surtout faire ressor­tir le son de votre pièce, sa réver­bé­ra­tion et tous les bruits exté­rieurs (circu­la­tion, voisi­nage etc.). Ce qui, in fine, dégra­dera irré­mé­dia­ble­ment la qualité de vos enre­gis­tre­ments.

Les dyna­miques, de par leurs carac­té­ris­tiques, amoin­drissent tous ces poten­tiels problèmes. Leur sensi­bi­lité est moins grande, leur courbe de fréquences moins éten­due. Ce qui devrait paraître un défaut en devient une qualité. Ils sont parfai­te­ment adap­tés à la prise de voix, d’au­tant plus dans des condi­tions « home-studistes ». A contra­rio des statiques, ils sont égale­ment bien moins sensibles au buzz et autres inter­fé­rences magné­tiques et en contour­nant tous ces désa­gré­ments, en deviennent un outil indis­pen­sable.

Enfin, la dernière expli­ca­tion vient du tarif. Les micros dyna­miques offrent un rapport qualité/prix bien plus attrayant que les statiques. A l’image d’un Sm57, même des micros au prix minime peuvent appor­ter une qualité profes­sion­nelle. Pour ce compa­ra­tif, la gamme de prix ne s’étend pas au-dessus des 700€, un déjà bien bel inves­tis­se­ment mais bien moindre comparé à un U87 ou tout autre micro à large membrane.

Afin de rester au plus près des condi­tions d’un enre­gis­tre­ment de podcast (ou strea­ming), sachez que les prises de sons ne furent pas effec­tuées en studio d’en­re­gis­tre­ment profes­sion­nel mais « en condi­tion ». A savoir : dans un appar­te­ment pari­sien, dans une chambre non trai­tée, avec juste un ordi­na­teur portable, un casque et une petite inter­face Univer­sal Audio Apollo Twin X. Une bonne façon de véri­fier réel­le­ment in situ comment réagis­saient ces diffé­rents micro­phones face aux diffé­rents problèmes sus-cités.

 

Source : audiofanzine

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.