Notre sélection des meilleurs verres à vin universels au banc d’essai

Quels verres à vin choisir ? Voilà une question qui paraît anodine, mais qui peut transformer votre dégustation, qu’il s’agisse de vin rouge ou blanc. Forme, finesse, adaptabilité, Le Figaro Vin vous dévoile sa sélection de verres universels à découvrir.
Afin de réaliser cette sélection, nous avons sollicité les plus grandes maisons de verrerie du marché, et leur avons demandé de choisir le modèle de verre à vin le plus à même de sublimer un large éventail de vins (rouge, blanc, rosé, effervescent, liquoreux, et même whisky et saké) au sein de leurs différentes gammes. Au cours des deux dernières années, l’intérêt du grand public pour la verrerie n’a cessé de croître, avec des amateurs toujours plus exigeants, ayant découvert durant la crise sanitaire les joies de la dégustation à domicile. Un engouement qui semble parti pour durer, et auquel l’industrie tente de s’adapter, faisant le pari ô combien délicat de proposer des verres alliant résistance, finesse et adaptabilité, le tout à un prix raisonnable.

Qu’est-ce qu’un verre à vin universel ? 

Parmi l’offre des verres à vin universels, le plus simple et le plus accessible reste le verre Inao (Institut national des appellations d’origine) créé dans les années 1970. Ses dimensions sont censées être les plus à même de déguster différents types de vin dans de bonnes conditions, et il est encore le favori des salons de dégustation, notamment en raison de sa bonne résistance. Il est hélas un peu grossier, avec un buvant qui manque de finesse, et peu adapté aux vins effervescents. La plupart des verriers ont développé, au sein de leur gamme, un verre s’en inspirant de façon plus ou moins éloignée, en lui ajoutant des attributs auxquels il serait dommage de rester insensible, parmi lesquels la légèreté, une paraison plus large, un buvant plus ouvert, une tige plus haute et plus fine, une base évasée et stable. Autant de détails qui lui permettent de se rapprocher le plus possible de sa promesse d’universalité.

Quelle est la différence entre verre soufflé bouche et verre mécanique ? 

Le soufflé bouche est une méthode artisanale aujourd’hui en déclin, faute de main-d’œuvre qualifiée. Elle consiste à recueillir le verre en fusion au bout d’une tige mécanique, et demande ainsi une adresse remarquable. Comme toute action humaine, elle reste faillible. Mais elle apporte au verre un supplément d’âme et une finesse, avec laquelle rivalisent aujourd’hui les verriers ayant développé des technologies de pointe, afin d’obtenir une finition semblable à l’aide de machine, à moindre coût, et dans des volumes plus importants. C’est ce que l’on appelle les verres mécaniques.

Si le débat fait rage entre les inconditionnels du soufflé bouche et les partisans du mécanique, le choix va surtout s’opérer sur un critère de prix, les seconds pouvant être jusqu’à deux fois moins chers que des soufflés bouche, pour un rendu quasi identique.

Pourquoi privilégier le verre à vin universel ?

Si les plus fins connaisseurs n’hésitent pas à s’offrir une collection de verres adaptée à chaque type de boisson, à chaque couleur voire à chaque cépage, la plupart des amateurs, qu’ils soient néophytes ou non, préfèrent opter pour un verre capable d’exprimer le meilleur de chaque vin et spiritueux. Ainsi, le verre à vin universel est en quelque sorte un indispensable à avoir chez soi, quitte à investir par la suite dans des verres spécifiquement pensés pour les vins que vous consommez le plus souvent.

 

 

 

 

 

Source: avis-vin.lefigaro

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.