La planche à découper

La planche à découper la viande se décline sur différents matériaux, en bois ou en bambou, en plastique, en verre, en métal et même en marbre, et de toutes les couleurs. Elle est l’ustensile indispensable en cuisine qui permet de couper tous les aliments, dont la viande bien sûr, sur un support approprié, protégeant ainsi les rebords de la table ou du comptoir. Véritable planche de salut du cuisinier, elle apporte confort et sécurité au fil de son utilisation.

Une planche à découper, pour quoi faire ?

La dénomination de l’objet étant sa raison d’être, la planche à découper sert principalement à déposer la viande sur un plateau afin de pouvoir en couper des morceaux en toute liberté, sans se soucier des conséquences pour le mobilier sur lequel repose la planche. Elle n’a pas pour fonction d’être amenée sur la table au moment du repas, mais peut éventuellement servir de sous-plat quand il s’agit d’amener, par exemple, un excellent gigot d’agneau.

  • Pour savoir comment découper un gigot ou une épaule d’agneau rôtis

Comment choisir une (bonne) planche à découper ?

On distingue essentiellement deux types de planches, en bois ou en plastique, même si d’autres supports ont leurs adeptes et leur emploi. Le bois a la réputation d’être moins hygiénique, et plus cher, le plastique est bon marché mais peut émousser les couteaux. Petite revue en détail de l’offre existante.

La planche en bois (hêtre, érable) ou encore d’assemblage (cerisier, chêne) est la plus répandue et sans doute la plus appréciée. En effet, le bois est dur, la matière n’altère pas la lame des couteaux et les tanins du bois ont des propriétés antibactériennes naturelles. Selon la qualité du bois, surtout s’il n’est pas massif, ce type de planche en bois peut, à la longue, se déformer voire se fendre. Sa déclinaison en bois exotique, comme le teck, offre l’avantage d’une grande résistance. Cela suffit-il à l’adopter eu égard à l’usage de bois provenant de forêts tropicales menacées par une exploitation abusive ? La question mérite d’être posée à l’aune d’une écologie responsable.

Sa variante plus écologique s’avère être la planche en bambou. La question de la protection de la nature n’a pas vraiment lieu d’être ici car le bambou pousse aisément et se renouvelle sans difficulté. C’est en matière de planche à découper la viande une alternative à mettre en balance selon sa fibre conso-écolo. Dans ce cas, optez pour une planche « bambou debout » c’est-à-dire coupée en rondelles transversales, d’un usage plus pratique.

La planche en plastique (dite en PVC) est très solide, non poreuse, plus légère que le bois. En revanche, vos couteaux s’y casseront un peu plus les dents et pour éviter ce phénomène d’usure, il existe une version en « polyéthylène haute densité », qui offre une garantie d’hygiène supérieure (les bactéries se logeant moins dans les rainures).

Même si elles sont minoritaires, il existe aussi sur le marché, question de style et de goût, des planches en verre et en marbre.

La planche en verre trempé a l’avantage de proposer des gammes de couleurs et de visuels qui peuvent s’accorder à votre cuisine ou ajouter une note de fantaisie. Elles se lavent facilement et passent au lave-vaisselle, ce qui n’est en aucun cas possible avec une planche en bois. Si les planches en verre ne craignent pas les griffures des couteaux, elles doivent être maniées avec une certaine précaution pour éviter une chute éventuelle.

La planche en marbre connaît un regain d’intérêt du fait du retour en grâce de cette matière dans les intérieurs de maison. Son design différenciant peut séduire tout comme son élégance. Côté pratique, elle sera plus lourde à porter mais elle se lave très facilement. La dureté du marbre en revanche n’est pas sans conséquence pour les couteaux. A manier avec douceur plutôt qu’avec force pour éviter une usure prématurée des couteaux. Disons que c’est plus une planche d’apparat que d’usage courant pour ces différentes raisons.

Conseils pratiques d’entretien

  • Lavez la planche avec une éponge imbibée de produit vaisselle
  • Rincez exclusivement à l’eau chaude
  • Séchez avec un torchon sec et propre (surtout les planches en bois pour éviter qu’elles ne se fendent à cause de l’humidité) ou laissez la planche à l’air libre (planche en plastique)
  • Nettoyez régulièrement avec du vinaigre blanc (efficace contre les bactéries)

Dès qu’une planche est trop usée, remplacez-la. Pour l’épargner, vous pouvez utiliser en alternance les deux côtés d’une planche de bois et travailler vos découpes toujours dans le sens des fibres du bois.

Source : la viande

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.