La petite histoire de Dr. Martens

Les grosses bottines à coutures jaunes de Dr. Martens sont absolument partout depuis quelques saisons : des boards Pinterest aux modeuses influentes en passant par vos voisines de bus, elles sont à tous les pieds. Pour en savoir plus sur ces mythiques boots, installez-vous confortablement : nous vous racontons la petite histoire de la marque Dr. Martens !

Elles sont mythiques, elles sont tendances et elles sont partout : et oui, ce sont les boots Dr. Martens bien sûr ! Depuis quelques années, les bottines cultes des années 90 reviennent en force dans nos shoesing, notamment grâce à la hype des tendances des Nineties.

Mais d’où vient l’engouement de ces bottines à lacets noires et à coutures jaunes ? Pour mieux comprendre le succès des Dr. Martens, nous avons préparé un petit récap’ de leur naissance en Allemagne aux skinheads londoniens à aujourd’hui. C’est parti !

Dr. Martens : la naissance de chaussures cultes

L’histoire de la marque Dr. Martens commence en 1946… Soit il y a 74 ans ! C’est à cette époque que le Docteur Klaus Maertens (en pleine convalescence suite à une blessure au pied pendant des vacances au ski), a mis au point avec son ami ingénieur en mécanique Herbert Funck, une paire de chaussures pratique pour faciliter ses déplacements. La légende voudrait que le docteur âgé de 25 ans à l’époque et son ami aient imaginé une semelle fabriquée dans un vieux pneu. Après avoir amélioré le concept (notamment grâce au procédé novateur de la soudure à chaud), les deux amis ont mis au point une paire de chaussures orthopédiques montées sur un coussin d’air. Les premières Doc étaient nées ! Il ne restait plus qu’à commercialiser le modèle.

En 1947, les deux compères montent un vrai business et la marque vend ses chaussures sur le marché allemand : les chaussures sur coussin d’air ultra confortables ont d’abord attiré les seniors (essentiellement les femmes) qui avaient du mal à marcher. Mais une fois le brevet déposé, les Dr. Maertens (le nom de l’époque) connaissent un succès fou en Europe. Elles sont d’abord adoptées par les ouvriers des usines et les dockers qui les portent comme des chaussures de sécurité car elles sont robustes et ultra résistantes.

En 1959, le fabricant de chaussures anglais Bill Griggs acquière la licence de ces fameuses boots à grosses semelles et opère quelques changements qui feront la légende de Dr. Martens.

Les années 60 : la révolution des Doc

Le fabricant de chaussures britannique décide premièrement d’angliciser le nom en le transformer en Dr. Martens : plus British, moins germanique. Il ajoute à la paire quelques signes distinctifs comme les fameuses coutures jaunes apparentes, la semelle rainurée en deux tons ou encore la mythique languette noire et jaune à l’arrière de la bottine qui porte la mention « Airwair With Bouncing Soles » (basé sur l’écriture de Monsieur Griggs en personne).

Le 1er Avril 1960 sort le premier modèle de la chaîne de la fabrication qui gardera le nom de 1460, en hommage à sa date de création. Comme elles sont solides et résistantes, les boots Dr. Martens se sont faites adoptées par les policiers, les postiers ou encore les agents des services publiques. Rien de rock’n’roll pour l’instant.

Et puis le changement fut brutal, en plein boom des années 60 (décennie ultime du changement, de la révolution et de l’anti-conformisme), les Dr. Martens se font adoptées par des adeptes des cultures Skinheads, Ska ou encore rock’n’roll qui les propulse comme de véritables symboles de la rébellion. Pete Townshend , du groupe The Who, a d’ailleurs été le premier à les adopter en symbole d’anti-conformisme. Des bottines orthopédiques aux chaussures de sécurité, les Doc se transforment vite en véritables symboles culturels.

Source : run baby run

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.