HISTOIRE SECRÈTE DE LA SERVIETTE DE BAIN

Vous êtes curieux du passé de nos objets du quotidien? Ou alors vous êtes un passionné d’histoire qui a envie de se rafraichir les idées?

L’usage de la serviette de bain est devenu commun dans nos foyers. On prête peu d’attention sur les origines de nos linges de toilette qui cachent pourtant des anecdotes croustillantes datant de l’antiquité. Sa véritable histoire commence chez les ottomans avant d’élargir sa production à une échelle internationale pendant l’ère industrielle.

Notre boutique Serviettes et bain vous révèle les secrets de ce textile absorbant. Nous voyagerons dans le temps afin de comprendre les coutumes du bain et de séchage chez nos aïeux. En premier lieu, nous verrons les rituels de bain à l’époque médiévale avant de partir en Turquie. Les nouvelles machines de production de serviettes seront la dernière étape du périple.
Allons-y!

LA SERVIETTE DE BAIN AU MOYEN AGE

Contrairement aux idées reçues, les citadins au Moyen Age prenaient de manière fréquente des bains. L’hygiène du corps est connue depuis l’antiquité  et elle prend aussi une place religieuse dans la préparation du corps pour l’autre monde. Ce n’est pas une période où on s’enfermait dans les multiples couches de vêtements afin de s’éloigner de l’eau. Au contraire, la conscience de l’hygiène renforce l’image des bains publics comme institutions sociales et civiques dans les grands centres urbains. Concernant les espaces publics ou privés, Ils ne copient pas les établissements du monde antique. Le système de chauffage des planchers est remplacé au profit d’un système plus simple de chaudron d’eau chaude situé dans le sous-sol. Les Bains thérapeutiques existait déjà comme celui de Aix-la-Chapelle prisé par Charlemagne.

Des étuves en bois servaient de baignoire qu’on remplissait avec de l’eau chaude. Les gens se lavait en portant un bonnet car la nudité était admise dans les bains sauf pour la tête. Les plus modestes employaient du savon de suif à base de cendres et de graisses de mouton ou de bœuf. Tandis que la classe aisée utilisait plutôt du savon sarrasin à base d’huile d’olive. Nous vous conseillons l’article l’art du bain au Moyen Age pour plus de détails. Les étuves sont couvertes par un grand drap composé de lin qui conserve la température de l’eau. La partie du drap à l’extérieur du tonneau essuie l’individu à la sortie de son bain. Depuis l’antiquité et l’existence de l’agriculture, le drap à partir de coton, de laine ou de lin était l’ancêtre de la serviette de bain. Quand les personnes sortaient de leur baignade, ils se séchaient souvent avec une pièce de tissu à portée de main qui n’avait rien de particulier dans sa fabrication.

INVENTION DE LA SERVIETTE DE BAIN

Nous partons maintenant en Turquie au début du 17ème siècle. Les Ottomans gouvernaient ses terres. Ils étaient connus pour être des tisserands exceptionnels, notamment pour la réalisation des tapis, des panneaux de velours, des cafetans de cérémonies destinés au palais impérial. Le gouvernement ottoman contrôlait la production de tissu et il encourageait les exportations, sources importantes de revenus. Dans leur culture, les évènements de leur vie sont liés à des rituels de toilettes : les mariages, les naissances et la prière. De nos jours, le rituel de bain ancestral turc est appelé massage oriental. Il se compose en 2 parties : une séance de hammam qui sert à purifier l’organisme, le gommage qui régénère la peau et le massage qui apporte une relaxation intense.

La ville de Bursa fut l’un des plus grands centres internationaux de l’industrie et du commerce de la soie ottomane. Les ateliers turcs de cette cité sont les premiers à avoir confectionné une pièce de tissus particulière en coton. La forme des bouclettes se rapproche de nos serviettes de bain modernes turques en coton ou Peshtemal. L’absorption de l’humidité fut plus efficace que les anciens draps de bain moyenâgeux. Mais Brodées à la main en petit nombre par des artisans, ces pièces n’étaient accessibles que par la classe aisée. Taillé dans quelques occasions en format peignoir de luxe, il est réalisé avec soin dans un atelier traditionnel de Bursa. Son tissus est entièrement en coton égyptien qui est un coton de qualité supérieure par ses fibres plus longues et plus fines. C’est un gage indéniable de confort qui rend le tissu plus doux et plus résistant que le coton classique.

INDUSTRIE DES SERVIETTES DE BAIN

La quenouille est un instrument ancien qui se consacre au filage des matières textiles. Elle était combinée à un fuseau ou à un rouet afin de produire du tissu. Pendant la période de la révolution industrielle (vers 1850), Le développement des machines à vapeur et la production de houille ont permis la naissance des usines de textiles. Les métiers à tisser mécaniques sont améliorés afin d’apporter une production de serviette à plus grande échelle. Elles étaient fabriquées plus rapidement avec d’avantage de modèles. Sous le second Empire, la construction de chemin de fer et de bateaux à vapeur a participé à l’accélération des échanges économiques. Et Grâce à des usines françaises telles que Motte-Bossut, la distribution de serviettes commence à se répercuter à une échelle internationale.

Parmi les innovations technologiques, la serviette de bain coton jacquard était tissée à l’époque par un système mécanique programmé. Des cartes perforées étaient combinées à des techniques d’aiguille. Elles permettaient de répéter plus facilement des motifs plus complexe (rayures, illustration, coloris variés, liteau). Et un seul ouvrier suffisait à faire fonctionner cet ancêtre de l’ordinateur! Dans la tradition du tissage jacquard, les motifs ne sont pas imprimés sur la serviette mais ils sont tissés. La diversité des fibres donnent du relief à la broderie.

EVOLUTION DU DRAP DE BAIN

Depuis l’avènement de l’agriculture jusqu’au Moyen Age, le linge de maison existait et les draps occupaient la fonction de séchage à la sortie du bain. En pleine renaissance, les ingénieux tisserands turcs ont élaboré leur premier modèle de linge de toilette. Enfin les serviettes de notre quotidien (coton, microfibre, nid d’abeille, corail, velours) sont issues du développement de l’industrie du textile à l’échelle mondiale. La qualité des serviettes s’est accrue. L’absorption du drap de douche varie en fonction du grammage. Le lavage du tissu est simple et il va sécher plus vite après chaque utilisation.
Bravo, vous êtes arrivé à la fin de cet article! Vous aurez des anecdotes fraîches à raconter pendant vos prochaines baignades.

Source : serviettes et bain

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.