Histoire marque : AGV

Les casques des champions du monde Valentino Rossi et Giacomo Agostini

L’histoire de la marque de casques moto AGV est intimement liée à celle de son fondateur Gino Amisano. En 1945, Gino Amisano n’a que 24 ans et ressent déjà l’envie de fonder sa société. Après un bref passage dans la fabrication de selles et de casques destinés aux cyclistes, il fonde AGV, autrement dit Amisano Gino Valenza en 1946. La firme italienne débute dans un premier temps dans la conception de selleries pour les machines Vespa et Lambretta.
Très vite, la société prend de l’ampleur et dès 1947, AGV se met à produire son premier casque moto.

Des selles aux casques

A l’époque, de nombreux pilotes motocyclistes ne disposent en guise de protection qu’un simple béret en peau bien que certains arborent un casque de marque Cromwell. Face à ce constat, Gino Amisano décide de se lancer dans la conception d’un casque en peau et en cuir. La calotte est alors montée sur des formes en bois avant d’être séchée au four et peinte une fois durcie.
En 1947, la production de casque entièrement manufacturée se limite à cinq exemplaires par semaine tandis que la vente des selleries continue de faire vivre l’entreprise jusque dans les années 60.

Histoire marque : AGVPar la suite, Gino Amisano s’essaye à plusieurs techniques et matériaux de fabrication pour ses casques. Il tente d’abord le feutre amidonné mais la matière basée sur une sorte de papier nommée « papengus » gonfle sous l’effet de l’humidité et se fracture facilement.
En 1950, il expérimente la fibre vulcanisée avant de passer à la fibre de verre en 1954. Un premier modèle de casque en fibre de verre fait son apparition, il s’agit du 160, un casque en forme de bol qui connait un succès grandissant.

Le premier Jet

Au milieu des années 50, la marque AGV commence à avoir une certaine notoriété. Notoriété qu’elle cherche d’ailleurs à améliorer en participant à divers salons dont le Salon du vélo et de la moto qui se tient à Milan.
Le premier jet estampillé AGV est dévoilé à Londres en 1955 et ne tarde pas à être adopté par des pilotes tels que Carlo Bandirola qui court alors pour le constructeur italien MV Agusta ainsi que Giuseppe Colnago et Umberto Masetti au guidon de leur Gilera. Bientôt, AGV devient l’un des fournisseurs de casques des champions motocyclistes. En échange de la fourniture de ces casques, Gino Amisano profite des courses motos pour faire sa propre publicité. Les circuits se parent ainsi rapidement de banderoles aux couleurs de la marque.

Agostini, ambassadeur de la marque

Les banderoles AGV deviennent plus présentes à la fin des années 50 aux abords des circuits mais c’est en 1967 que la marque réussit un véritable coup de publicité en nouant un partenariat avec la star des paddocks Giacomo Agostini en 1967. Ce dernier bénéficie d’un casque spécialement conçu à son image et assure à la société d’Amisano une forte visibilité grâce à ses nombreuses victoires.
C’est également en 1967 que Gino Amisano, inspiré des nouvelles innovations nées en Amérique, décide de se lancer dans le casque intégral. Pourtant, l’accueil de la presse et du public est plutôt négatif. On reproche déjà au casque intégral de gêner la vue et l’ouïe du pilote et d’être un frein à la sécurité des pilotes.

 

Source: lerepairedesmotards

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.