Histoire des uniformes pénitentiaires

L’uniforme pénitentiaire a plusieurs fonctions qui expliquent les efforts faits pour uniformiser la tenue de personnels de surveillance jusqu’à nos jours. L’uniforme joue en effet un rôle essentiel dans le processus d’identification professionnelle des personnels à un corps uni et idéalisé, placé sous le triple signe de l’égalité, de l’identité et de la personnalisation. Plus qu’une tenue de travail, il uniformise, permet une intégration et une reconnaissance par les pairs de celui qui le porte, permet aussi son contrôle par la hiérarchie. Surtout, il a longtemps permis de distinguer le surveillant du détenu lui-même porteur d’une tenue pénale**.

S’il facilite l’exercice de sa mission en aidant le surveillant à tenir sa place en l’invitant à avoir une attitude digne de l’uniforme qu’il porte, l’uniforme est aussi la marque de sa position par rapport à la société civile.

Cette dernière exerce d’ailleurs une influence déterminante sur l’évolution de la tenue.

L’uniforme demeure l’un des principaux vecteurs de l’image de marque de la profession et de l’institution pénitentiaire et contribue aussi à matérialiser aux yeux de la société civile, la mission confiée à celui qui le porte.

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.