Débardeur pour Homme

LE MARCEL, DU VÊTEMENT DE DESSOUS…À DESSUS

Mais il n’a que faire des moqueries : le débardeur a une histoire riche et longue derrière lui. Loin de tomber aux oubliettes, il a même acquis au fil des années un statut de vêtement culte.

Nicolas, la moitié masculine de Pétrone, est lui-même un amateur de débardeurs sous ses chemises et pulls : il n’en fallait pas plus pour nous donner envie de partir à l’assaut de la création de ce maillot de corps intemporel.

Avant de vous en dire plus sur notre marcel, retour sur l’histoire du débardeur pour hommes avec 4 choses à savoir pour être incollable à son sujet.

1/ Le débardeur masculin est à l’origine un sous-vêtement

La composition du débardeur est simple. C’est à l’origine un tricot de peau sans manche, blanc et côtelé. Cette structure lui donne une grande élasticité. Avec sa coupe ajustée, il est idéal à porter à même la peau.

Près du corps, capable de bien absorber la transpiration, il est à l’origine prisé pour ses qualités hygiéniques, ce qui lui donne le statut de “maillot de corps”, à porter sous ses vêtements.

En le glissant sous un vêtement, un tricot de peau est idéal pour se protéger du froid en conservant sa chaleur corporelle en hiver ; et pour absorber l’humidité en cas de coup de chaud, comme son cousin le T-shirt.

Traditionnellement le débardeur est 100% en coton, même si avec l’évolution des techniques textiles, on peut désormais en voir en toile mélangée intégrant du modal ou de la laine. C’est d’ailleurs le cas de notre débardeur, qui mélange coton pima et micromodal – la même maille réalisée sur-mesure par notre atelier portugais que nous utilisons pour nos sous-vêtements et nos T-shirts.

2/ le marcel est un vêtement d’abord plébiscité par les ouvriers

Avec son absence de manches, le débardeur, surnommé “marcel” en France (du nom de l’usine Marcel, qui démarra sa production dès la fin du XIXè siècle) s’avère particulièrement pratique pour le travail physique. On peut bouger et transpirer dedans sans gêne.

Il quitte alors son statut de sous-vêtement pour devenir un vêtement à part entière vite adopté par les ouvriers, notamment sur le port de Marseille. Le mot « débardeur » vient d’ailleurs du verbe « débarder », qui consiste à décharger des marchandises à quai.

Naît alors l’image très cliché de l’ouvrier viril en débardeur, muscles saillants. C’est l’image d’Epinal du marcel, immortalisé par Marlon Brandon dans son rôle de Stanley Kowalski dans le film « Un tramway nommé désir » en 1951.

Le débardeur prend alors en anglais le surnom de “wife beater”, associant le vêtement à l’image du mec à la virilité et à la violence débordantes.

3/ Une pièce de vêtement devenue mixte

Mais le débardeur n’est pas resté que masculin et s’est mû en un vêtement androgyne avec le temps. Le maillot de corps pour hommes est même devenu…un vêtement clé dans le combat féministe.

Vêtement de l’intime, collant au plus près des formes du corps, le débardeur se charge en connotations sexuelles qui brouillent les limites entre ce qui est vu et ce qui est caché, entre masculin et féminin.

Le débardeur devient un vêtement phare des femmes des années folles, vers 1920/30, qui se mettent à le porter « à la garçonne », sans soutien-gorge et avec un pantalon moulant. Avec la “débardeuse” se construit l’image de la femme forte et indépendante, libérée des carcans des vêtements féminins contraignants, connectée à son corps et à sa force physique.

4/ le marcel est devenu un véritable objet de la pop culture

Le débardeur est également devenu une star du cinéma et de la musique.

On le retrouve par exemple sur les épaules de Freddy Mercury dans le concert de Queen au Live Aid, de Bruce Willis alias John McClane dans Die Hard ou encore de Bruce Lee. Le New York Times va encore plus loin pour raconter le vaste héritage du débardeur dans la culture pop moderne.

Efficace, sans entrave, le débardeur est un vêtement qui a traversé les âges et les modes. Et tout comme le sous-vêtement masculin est parfois pris à la légère, le débardeur était pour nous la pièce parfaite à remettre au goût du jour, pour proposer une alternative de qualité, un tricot de corps à la fois stylé et fonctionnel.

Source : petroneparis

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.