Bonnet en Laine Classique

La Naissance du bonnet

Le mot bonnet apparaît au XIIe siècle en ancien français « bonet » qui signifie « étoffe servant à faire des coiffes ». L’origine du mot proviendrait peut-être aussi du latin médiéval « abonnis », signifiant « bandeau servant de coiffure ». Ce qui est sûr, c’est que le bonnet est la plus ancienne forme de couvre-chef connue, définie essentiellement par sa matière souple, sans bord ni visière !

Son antécédent le plus célèbre reste le bonnet phrygien, ou bonnet de la liberté, symbole de la Révolution française. Saviez-vous que l’origine de ce chapeau remonte à l’Antiquité ? Il s’agit en fait d’un savant mélange de la coiffe rouge que portaient les Phrygiens, habitants de la Phrygie (en Perse), et du pileus, un bonnet conique porté par les esclaves romains à qui l’on venait de rendre leur liberté. De façon générale, les premières formes de couvre-chefs connues dans l’Antiquité avaient toute une forme de bonnet, soit en cuir, soit en fibres naturelles.

De la fabrication artisanale à l’industrie

Dès le XIVe siècle, en France, la technique du tricot devient une activité artisanale et commerciale à part entière. À Paris, les artisans spécialisés fabriquent principalement des bonnets, d’où le nom de bonneterie pour qualifier l’ensemble du commerce d’articles en tricot. Le métier de bonnetier existe depuis 1505, date à laquelle une confrérie de bonnetiers a déposé ses statuts. Il est dérivé du mot bonnet qui désignait à l’époque l’étoffe et non la coiffe elle-même.

L’histoire de la fabrication mécanique des bonnets de coton tricotés commence avec l’invention du métier à tricoter par l’Anglais William Lee en 1589. En France, tout commence dans la ville de Troyes, où la première manufacture de bonneterie est créée en 1745. On y fabrique d’abord des bonnets, avant de fabriquer des bas.

Le bonnet tel qu’on le connaît

La mode des vêtements tricotés se développe énormément au début du XXe siècle. L’hiver, à Saint-Moritz, on s’équipe d’un bonnet, d’une écharpe et d’un pull tricotés pour pratiquer le ski ou le patinage ! Les modèles colorés se multiplient, tout comme les emblématiques mailles Jacquard dont on ne se lasse pas.

Aujourd’hui, le bonnet désigne de façon unanime le couvre-chef (généralement en laine) que l’on porte en hiver pour se protéger du froid. Bonnet homme ou femme, il peut comporter des bords retroussés et s’orne parfois d’un pompon à son sommet.

Source : Blanc bonnet

Articles similaires

Créateurs de Contenus

Le Plus grand réseau de partage de vidéos, avec option d'achat. Incrivez-vous et uploadez vos vidéos afin de permettre à vos fans de profiter d'une nouvelle expérience d'achat.